La mixité structurelle bois-métal-béton peut être requise pour de nombreuses raisons, esthétiques, constructives, environnementales, de chantier...

Elle résulte souvent d´une optimisation poids/résistance.

A rigidité équivalente on privilégiera souvent la solution la moins contraignante pour l´infrastructure et les fondations qu´il s´agisse de rénovations ou de constructions neuves, et pas seulement en zones sismiques où les sollicitations sont directement proportionnelles aux masses vibrantes. Si ces dernières (masses en vibration) sont de surcroit-cas des surélévations- situées en partie supérieure de l´ouvrage, l´emprise sismique sera maximale et les efforts engendrés dans la structure en conséquence !

Alors plutôt que de vouloir traiter au " forceps " les conséquences d´une typologie structurelle inadaptée, agissons ensemble architecte/ingénieur sur les causes des efforts générés dans la structure.

On constate par ailleurs que les structures en béton portent essentiellement leur propre poids tant et si bien que le concepteur a recours aux produits allégés tels que planchers nervurés, hourdis creux, planchers collaborant sur bac acier etc. encore faut-il en maîtriser le dimensionnement et la mise en œuvre !

NIBSOS Design a votre service !

Alors que la mixité structurelle consiste à mettre en œuvre conjointement plusieurs matériaux, la mixité mécanique, grâce aux connecteurs disposés aux interfaces des matériaux (acier-béton ; bois-béton), confère aux éléments porteurs des capacités accrues en résistance et en déformation.

Ainsi pour une poutre fléchie mixte, en associant les capacités de traction de l´acier à la résistance en compression du hourdis béton, on obtient un couple résistant ultra performant !